SCIENCES MEDICALES

ASPECTS TOMODENSITOMETRIQUE DES TUMEURS MAXILLO-FACIALES: A PROPOS DE 17 CAS COLLIGES DANS LE SERVICE DE STOMATOLOGIE DU CHU DE TREICHVILLE

OULOBO TIDJE PHILIPPE ;

24-janv-02
ABIDJAN UNIVERSITE DE COCODY

Abstract: Une étude rétrospective portant sur 17 patients, tout âge confondu, a été réalisée dans le service de stomatologie du CHU de Treichville sur une période de 3 ans. Le but du travail est d'apprécier la sémiologie et l'exention tomodensitométrique des différentes tumeurs maxillo-faciales. Le diagnostic de TMF a été fait sur les bases cliniques et scanographiques. Dans la quasi-totalité des cas il s'agit de patients adultes avec un pic de fréquence entre 30-45 ans (52,9%) et une légère prédominance masculine (52,9%). Le tableau clinique est dominé par un syndrome tumoral (95% des cas) et accompagné fréquemment de signes bucco-dentaires ou rhinologiques, ces deux signes pouvant s'associer ou non. Au plan tomodensitométrique la détection tumorale maxillo-faciale est excellente (95%), mais la capacité à faire le diagnostic de nature tumorale est moyenne (58,8%). Le siège prédominant de ces tumeurs est le maxillaire (35%) et l'extension se fait surtout au niveau des cavités naso-sinusiennes (44%). Les tumeurs bénignes sont bien limitées et respectent les structures avoisinantes Les images de refoulement, de soufflure et d'amincissement des parois osseuses de contact sont beaucoup plus spécifiques des ces tumeurs bénignes. Les tumeurs malignes en revanche sont mal limitées avec des contours flous. Elles détruisent les organes envahis et infiltrent les parties molles. La densité de ces tumeurs est variable selon le type histologique. Elle peut être hypodense ou hyperdense, hétérogène ou homogène.

The record appears in these collections:
UNIVERSITE FELIX HOUPHOUET-BOIGNY > Dissertations & Theses UFHB > Theses UFHB
BVESRS

 Record created 2019-07-08, last modified 2019-07-08


External link:
Download fulltext
Fulltext
Rate this document:

Rate this document:
1
2
3
 
(Not yet reviewed)