SCIENCES MEDICALES

PREVALENCE DU REFLUX GASTRO-OESPHAGIEN DANS LA POPULATION GENERALE ADULTE ABIDJANAISE

COULIBALY KALPY JULIEN ;

03-mars-03
ABIDJAN UNIVERSITE DE COCODY

Abstract: Le reflux gastro-oesophagien (RGO) est une affèction fréquente pouvant avoir de graves conséquences à long terme. Il constitue un problème important de santé pub) ique en occident du fait de sa prévalence élevée. But: Déterminer la prévalence des signes du Reflux Gastro-oesophagien dans la population générale adulte abidjanaise. Matériels et Méthodes: 1940 personnes ont été incluses .d8Qs cette étude prospective dans différentes structures sanitaires d'Abidjan et de sa banlieue. Il s'agissait de 899 hommes soit 46,3% et 1041 femmes soit 53,7%, âgées de 17 à 77 ans. Une fiche d'enquête a été remplie pour chaque personne. Elle a_ porté sur des données démographiques, socio-économiques, des signes cliniques digestifs et extra-digestifs évocateurs de RGO. Le diagnostic de RGO est retenu devant l'une au moins des associations suivantes : Pyrosis-Régurgitation, Pyrosis-Syndrome Postural, RégurgitationSyndrome Postural. Résultats : La prévalence du RGO dans la population adulte abidjanaise était de 14,5%, celle de l'association Pyrosis-Régurgitation était de 10,8%. Le Pyrosis a été retrouvé dans 22,3 % des cas, la Régurgitation dans 25, 1 % des cas, le Syndrome postural dans 9,8% des cas. Les signes extra-digestifs ont été retrouvés dans 60% des cas. Ils sont dominés par les signes ORL qui sont associés à un RGO dans 53,02% des cas. Le reflux est déclenché par facteurs postutaux, le stress et les repas. La grossesse( 11,39%) et la constipation (24,56%) favorisaient la survenue de RGO ainsi que les boissons gazeuses (66,19%) et le chocolat (42,35%). Dans 51,96% des cas, une notion de RGO familial est retrouvée. Conclusion : 14,50% de la population généraie adulte souffrent de RGO. Cette prévalence élevée est voisine de celle de la Suède (16%). A l'instar des études européennes, la régurgitation est le symptôme le plus fréquent(25,l %) suivi du pyrosis (22,3%). Les manifestations extra-digestives sont fréquentes etdominées par les signes ORL .

The record appears in these collections:
UNIVERSITE FELIX HOUPHOUET-BOIGNY > Dissertations & Theses UFHB > Theses UFHB
BVESRS

 Record created 2019-07-08, last modified 2019-07-08


External link:
Download fulltext
Fulltext
Rate this document:

Rate this document:
1
2
3
 
(Not yet reviewed)