LANGUES LITTERATURES ET CIVILISATIONS

ETUDE SOCIOCRITIQUE DE CINCO HORAS CON MARIO DE MIGUEL DELIBES

BOSSON OI BOSSON BENOIT ; NEANT

19 DECEMBRE 2014
ABIDJAN UNIVERSITE FELIX HOUPHOUET BOIGNY

Abstract: Le travail de recherche que nous présentons SOCIOCRITIQUE DE CINCO HORAS CON DELIBES. Notre préoccupation est de faire une réflexion sur la dimension sociale du texte littéraire. Autrement dit, de savoir et faire savoir le jeu social et idéologique dans le texte. Situer la littérature dans le contexte social. Faire savoir le fonctionnement du discours social, à travers les modes de pensées et les phénomènes de mentalités collectives qui s'investissent dans l 'oeuvre. Dans quelles mesures l'univers sémantique et narratif de CINCO HORAS CON MARIO constitue-t-il un fait social ? A quel niveau ce texte romanesque peut-il être relié aux structures sociolinguistiques, historiques et culturelles de l'Espagne des années 1960 ? La coïncidence entre le titre et le contenu du roman a déterminé le temps et l'espace dans lesquels s'enracine le texte. Le titre coïncide avec le contenu du roman. Tous deux programment une société espagnole statique, rétrograde et animée par des hommes en conflits permanents. Les catégories de structurations -Ies versets bibliques, les traditions langagières populaires, les traditions gestuelles, les syntagmes figés, les idéosèmes -qui existent dans l'oeuvre révèlent la prédominance de la religion et l'omniprésence des rapports conflictuels dans cette société. Ces structures de médiation retracent l'antagonisme idéologique, religieux, politique, culturel et socio-économique qui a caractérisé la société espagnole des années 1960 sous le régime du général FRANCO. L'interprétation et l'exploitation des analyses lexico-sémantiques et structurelles ont permis d'articuler le texte sur la réalité concrète. L'oeuvre a exposé des expériences de la vie de son auteur. Nombre de personnages de l'oeuvre ont des pensées et agissements identiques à ceux de l'auteur. Les réalités représentées dans l'oeuvre ont été vécues par les Espagnols et les Européens d'alors. L'auteur, à travers le jeu de la mémoire, la faculté de dédoublement et l'ironie, a réussi à éviter la censure culturelle. A travers le personnage de réconciliation, il exprime sa vision progressiste de la vie .Il recommande aux hommes de se défaire des conceptions figées. Il prône une justice et un progrès social qui n'ont rien à voir avec les programmes politique en cours. Il en appelle à la promotion des valeurs humaines, à la modération en politique, à la tolérance religieuse, à la compréhension et à l'ouverture sur le monde. • L'analyse des signes du texte sémiotique effectuée dans le cadre de l'étude des champs lexico-sémantiques de l'incipit nous a permis de mettre en exergue les grandes lignes d'idées développées qui constituent la diégèse du roman. C'est donc par ces signes que l'oeuvre et la société hors texte entrent en relation.

The record appears in these collections:
UNIVERSITE FELIX HOUPHOUET-BOIGNY
BVESRS

 Record created 2019-03-27, last modified 2019-06-07


External link:
Download fulltext
Fulltext
Rate this document:

Rate this document:
1
2
3
 
(Not yet reviewed)