LANGUES LITTERATURES ET CIVILISATIONS

L'EXPRESSION DE LA DICTATURE DANS LE ROMAN EQUATO-GUINEEN CAS DE LOS PODERES DE LA TEMPESTAD DE DONATO NDONGO ET DE HUELLAS BAJO TIERRA DE JOAQUIM MBOMIO

BEIRA EHUA MANZAN MONIQUE ; NEANT

2014-2015
ABIDJAN UNIVERSITE FELIX HOUPHOUET BOIGNY

Abstract: Fléau grandiloquent et dévastateur sous le régime de Macias Nguema, personnage référentiel, la dictature devient dès lors une gangrène à éradiquer de manière subtile. Raison pour laquelle l'écriture de la dictature foisonne la littérature équato-guinéenne, particulièrement chez les romanciers Donato Ndongo et Joaquim Mbomio. En effet, ils dénoncent et condamnent la dictature à travers Je protagoniste anonyme de Los poderes de la tempestad et le héros Juan dong de Huellas bajo tierra. Pour ce faire, ils utilisent un style d'écriture particulièrement virulent et véhément pour fustiger les dérives du pouvoir en Guinée Equatoriale. Leurs écrits portent une forte dose de violence. Ils ont l'art de mélanger l'histoire à la fiction et produire une oeuvre authentique. Le sujet est traité à la lumière de la sémiotique, qui met en relief la signification profonde des termes relatifs à la dictature et le rôle qu'incarnent les personnages du programme narratif. La narratologie quant à elle, fait l'analyse des narrateurs, de l'espace, du temps, des personnages bourreaux d'une part et d'autre part, les personnages victimes. La sociologie de la littérature, qui est la troisième méthode met en relation la réalité historique et la fiction romanesque.

The record appears in these collections:
UNIVERSITE FELIX HOUPHOUET-BOIGNY
BVESRS

 Record created 2019-03-18, last modified 2019-03-18


Fulltext:
Download fulltext
PDF

Rate this document:

Rate this document:
1
2
3
 
(Not yet reviewed)