Thesis UFR Sciences Médicales Abidjan (Th. 6307)

Déterminants de la fistule obstétricale en Côte d'Ivoire

Irié, Bi Tra Casimire ; BOHOUSSOU Kouacou Paul Eric ;

03/11/2017

UFR Sciences Médicales Abidjan

Abidjan

Abstract: Objectif: Contribuer à l’amélioration de la prise en charge de la fistule obstétricale en Côte d’Ivoire. Matériel et méthodes : Il s’agissait d’une étude transversale et prospective à visée descriptive concernant la période du 15 Septembre 2016 au 23 Décembre 2016et qui a été réalisée au cours de 3 sessions chirurgicales qui se sont déroulées sur 3 sites de prise en charge des fistules obstétricales. Les caractéristiques sociodémographiques des patientes, les dysfonctionnements ayant conduit à la fistule et les aspects anatomo-cliniques de la fistule ont été étudiés. Résultats : L’âge moyen des patientes était de 24,88 ans à la constitution de la fistule (extrêmes : 10 et 43 ans). La majorité d’entre elles était sans profession (80,81%), sans niveau d’instruction (80,81%) et résidait en milieu rural (81,82%). En outre, elles avaient eu des mariages précoces (82,93%) et la majorité d’entre elles n’avait effectué aucun suivi prénatal (72,73%) au cours de la grossesse causale. Les patientes parcouraient une distance moyenne de 40,81Km (extrêmes : 0 et 282 Km) du lieu du début du travail au lieu d’accouchement causal lorsqu’elles étaient évacuées (54,55%). La plupart d’entre elles transitaient par au moins un centre relais (62,96%) avant d’arriver au lieu d’accouchement et elles mettaient plus de 3 heures pour parcourir cette distance.Le travail d’accouchement durait en moyenne 47,06 heures (extrêmes : 6 et 96 heures). Les accouchements non assistés par un personnel médical représentaient 42,43% de la série. La perte d’urine par le vagin était quasi-constante(100%). L’orifice fistuleux était unique dans 90,91% des cas et les fistules avaient une petite taille chez la plupart des patientes (72,73%). Les fistules étaient reparties selon la classification de Kees Waaldijk en type I (64,65%), type IIA (32,32%), type IIB (0%), type III (3,03%).Conclusion : Les FO demeurent un problème de santé publique dans les pays en développement. Le meilleur traitement réside dans leur prévention qui passe par une meilleure accessibilité à des soins obstétricaux d’urgence qualifiés. La mise en place d’une véritable politique sanitaire s’appuyant sur des structures médico-sociales solides contribuerait à l’amélioration de sa prise en charge.

Keyword(s): Fistule ; Femmes ; Grossesse ; Prise en charge prénatale ; Complications du travail et de l'accouchement ; Urine ; Perte vaginale ; Dystocie ; Prévention sécondaire ; Qualité des soins de santé

The record appears in these collections:
UNIVERSITE FELIX HOUPHOUET-BOIGNY > Dissertations & Theses UFHB > Theses UFHB
BVESRS

 Record created 2018-02-09, last modified 2019-08-06



Rate this document:

Rate this document:
1
2
3
 
(Not yet reviewed)

The server encountered an error while dealing with your request.

The system administrators have been alerted.

In case of doubt, please contact bibliotheque@uvci.edu.ci.