Bibliotheque Virtuelle-MESRS 4 notices trouvées  La recherche a duré 0.01 secondes. 
1. Les atteintes rénales au cours de l'infection à VIH en côte d'ivoire. / GBAHOU, Tchedjibi Thomas ; GNIONSAHE, Daze Appolinaire; [UFR des Sciences Medicales]
Sans Résumé
Lien externe: Télécharger le documentFichiers
2. Les anomalies congenitales du rein en milieu hospitalier en cote d ivoire / ADOU, Seka Didier Eloi ; GNIONSAHE, Daze Appolinaire; [UFR Sciences Medicales]
Notre travail est··tane ·enquête rétrospective sur les A C R qui a permis sur une période de 10 ans 1991 2000 dans 5 services spécialisés pédiatrie urologie néphrologie au CHU de Yopougon et de Treichville de colliger 41 cas tous provenant excluslvurnant du service de népt rologie du CHU de Yopougon L objectif général était d étudier le profil épidémiologique des anomalies congénitales du rein af n de permettre aux Médecins traitants de mieux les prendre en charge Les objectifs spécifiques ont consisté à Préciser la prévalence et le type des anomalies congénitales du rein D terminer les caractéristiques des populations touchées par les A C R Etudier les complications liées aux anomalies congénitales du rein Proposer des stratégies de prises en charge fficientes des patients présentant des anomalies congénitales du rein Nos résultats ont été les suivants • La prévalence des A C R étaient de 0 42 dans le service de néphrologie • L âge moyen du diagnostic était de 32 l 7 ans ± 22 11 65 ans et la tranche d âge la plus atteinte était cell e de 20 à 30 ans 34 15 • Le sex ratio était de 0 71 en· faveur des femmes • Les antécédents familiaux de A C R n ont pas été retrouvés chez nos patients • tes complications ét ient la prif Cipal8 circonstance de déc uverte 51 22 et étaient représentées par les douleurs 17 61c1 o l HT 23 81 l insuffisance rénale 14 29 et les infections urinaires récidivantes 14 29 • Les manifestations r liniques étatent dominées par les douleurs 45 95 quelqu en soit la localisation abdominale pelvienne ou lombaire et l HTA 35 14 • Les malformation extrarénales associées n ont pas été retrouvées à l examen physique • L échographie a été l examen clé du diagnostic chez tous nos patients • L uropathie malformative n était associée à l A C R que dans un ces 2 44 • 03 patients 7 32 avalent des malformations extrarénales associées à type d agénésie utérine 2 cas et de rate surnuméraire 1 cas • L iologie principale était représentée par les ectopies rénales basses avec toutes leurs formes 53 50 suivie par les agénésies unilatérales des reins 34 88 l hypoplasie rénale 4 66 les reins en fer à cheval 2 32 la ptose rénale 2 32 et la persistance de la lobulation foetale 2 32
Lien externe: Télécharger le documentFichiers
3. Epidemiologie des complications cardio vasculaires et hematologiques observees chez 64 patients insuffisants renaux chroniques traites au centre d hemodialyse de cocody abidjan / OBA, Aya Esther ; GNIONSAHE, Daze Appolinaire; [UFR Sciences Medicales]
Sans Résumé
Lien externe: Télécharger le documentFichiers
4. L insuffisance renale chronique de l enfant en milieu hospitalier en cote d ivoire etude de 24 cas colligés dans le service de néphrologie du c h u de yopougon / LAGOU, Delphine Amelie ; GNIONSAHE, Dazé Appolinaire; [UFR des Sciences Médicales]
Nous avons présenté ici une première étude ivoirienne sur l IRC de l enfant à travers une étude rétrospective portant sur une période de six ans Janvier 1992 à Décembre 1997 qui a colligé 24 cas dans le service de néphrologie du CHU de Yopougon L objectif de ce travail était d identifier les particularités de l IRC chez l enfant en Côte d Ivoire afin d en dégager les modalités de prise en charge Nous avons donc étudié les aspects épidémiologiques cliniques paracliniques et évolutifs Nos résultats ont été les suivants La tranche d âge la plus atteinte était celle de 10 à 15 ans Les antécédents d infection en foyer ont été retrouvés dans 70 83 des cas 87 5 des patients ont été reçus au stade terminal de l IRC L étiologie principale était représentée par les glomérulonéphrites chroniques 75 suivie des néphropathies interstitielles 8 33 dont un cas de pyélonéphrite chronique et un cas d uropathie obstructive bilharzienne et enfin 16 67 de cause indéterminées Seuls 23 8 des patients en IRCT ont pu bénéficier de l épuration extra rénale Le taux de survie est nul à deux ans l insuffisance cardiaque étant la principale cause de décès Les patients en IRC non terminale présentaient un profil évolutif vers le stade terminal malgré le traitement étiologique A la lumière de ces résultats il apparaît essentiel de mettre l accent sur la prévention le diagnostic précoce et le traitement adéquat des affections rénales chez l enfant acquérir les méthodes et techniques adéquates pour le traitement de l IRC afin de faire bénéficier à l enfant ivoirien des progrès actuels en matière de traitement et prise en charge de l IRC
Lien externe: Télécharger le documentFichiers

Voir aussi: noms d'auteurs similaires
2 GNIONSAHE, Daze A;
2 GNIONSAHE, Daze A;
2 GNIONSAHE, Daze Apollinaire
2 GNIONSAHE, Daze Appolinaire
4 GNIONSAHE, Daze Appolinaire;
4 GNIONSAHE, Daze Appolinaire;
4 GNIONSAHE, DazÉ Appolinaire;
1 GNIONSAHE, Dazé Apolinaire; SANGARE; Amadou; DANHO-BASSIMBIE, Jeannette; KONE, Safédé
2 GNIONSAHE, Dazé Apollinaire
1 GNIONSAHE, Dazé Apollinaire;
1 GNIONSAHE, Dazé Apollinaire;
4 GNIONSAHE, Dazé Appolinaire;
1 GNIONSAHÉ, Dazé A.;
Vous désirez être averti des nouveaux résultats pour cette recherche?
Abonnez-vous à une alerte email personnalisée ou inscrivez-vous via le flux RSS.