UFR Sciences Médicales

Evaluation de la prise en charge des personnes vivant avec le vih/sida a l’hopital de jour de bouake

OUATTARA, Yssouf ; N’DHATZ-SANOGO, Meliane;

2002

Université Alassane Ouattara

Bouaké

Abstract: Il s’agit d’une étude préliminaire ayant pour but de dégager le profil épidémiologique, psychosocial et évolutif des patients de l’HDJ du CHU de Bouaké, d’apprécier les insuffisances de la prise en charge et des patients et de faire des recommandations. Matériels et Méthodes 629 patients âgés de plus de 15 ans, en majorité jeune (environs 90%), dont 385 femmes et 244 hommes, ont étés inclus rétrospectivement dans l’étude, sur une période allant du 1erjanvier 1998 au 31 décembre 2000. Résultats : Le profil épidémiologique, psychosocial et évolutif des patients - I’âge moyen était de 34,6 ans avec un sex-ratio de 0,63-Les célibataires représentaient 52% des patients- 82% avaient au moins un enfant, parmi lesquels 32,7% en avaient plus de 3- les couches socio-économiques autonomes financièrement dominent à 55% l'échantillon - 96% des patients ont été dépistés à Bouaké. Parmi eux, 24% avaient été dépistés à leur insu, pendant que 3% ne connaissaient pas leur statut sérologique et 63% environ n'avaient pas encore pu informer un membre de leur entourage -A la première consultation, 90% des patients étaient aux stades cliniques 3 (86%) et 4 (4%) selon la classification de l'OMS (1990). L'amaigrissement (81%), était le signe majeur le plus fréquent, pendant que la toux chronique (37%) dominait les signes mineurs- L'atteinte hématologique était la plus observée parmi les signes associés (20,1%)-Les candidoses oropharyngées (48%), la fièvre (38,3%), la toux (32%) et la diarrhée cholériforme (30%) étaient les principaux motifs retrouvés lors du suivi La gastro entérite aiguë (19,2%) et l’accès palustre (14.3%) étaient les motifs de mises en observation le plus souvent trouvés . Insuffisance de la prise en charge à l’hôpital de jour Le suivi régulier des patients de l’hôpital de jour était émaillé de nombreuses difficultés: notamment, les locaux exigus, le déficit de personnel, l’insuffisance du soutien psychosocial aux malades. Pour pallier ces difficultés, l’HDJ a orienté 55,7% de ces patients vers des ONG de lutte contre le Sida spécialisées dans la prise en charge psychosociale (CSAS) et le suivi à domicile (projet secours de RSB) Sur le plan diagnostic et thérapeutique on pouvait noter, une insuffisance des prescriptions d'examens paracliniques et une difficile accessibilité aux antirétroviraux (seulement 5% des patients en bénéficiaient même si 82% étaient sous trithérapie). Cependant, 93% des patients étaient sous prophylaxie primaire au cotrimoxazole. Au niveau du devenir des patients, - 47,5% des patients étaient perdus de vue, posant ainsi le problème du suivi des malades - 27,2% étaient décédés, dont 51,8% à domicile et dans 71% des cas, la cause était la cachexie - 25,3% des sujets sont toujours suivi par l’HDJ dont 50% des patients sous ARV. Conclusion Cette étude nous permet de mettre l'accent sur l'importance de la mise en place de moyens pour la prise en charge effective et globale des PW. L'hôpital de jour de Bouaké, malgré l'insuffisance de moyens, tente de suivre au mieux le nombre croissant des PW de la région de la vallée du Bandama. Vu l'importance des activités de ce centre, il s'avère nécessaire de le transformer en centre accrédité et de mettre à sa disposition les infrastructures nécessaires à une meilleure prise en charge des patients.

The record appears in these collections:
UNIVERSITE ALASSANE OUATTARA > UAO Dissertations & Theses > Thèses UAO
BVESRS

 Record created 2019-11-12, last modified 2019-11-13


External link:
Download fulltext
Fulltext
Rate this document:

Rate this document:
1
2
3
 
(Not yet reviewed)

The server encountered an error while dealing with your request.

The system administrators have been alerted.

In case of doubt, please contact bibliotheque@uvci.edu.ci.