UFR Sciences Médicales

Connaissances et comportements sexuels des élèves face au vih/sida : cas du lycée classique de Bouake

KRA, Ouffoue ; KRA, Ouffoue;

2013

Université Alassane Ouattara

Bouaké

Abstract: Objectif : évaluer les connaissances des élèves sur le VIH et décrire leurs comportements sexuels en vue d’améliorer les stratégies de prévention du VIH chez les jeunes en milieu scolaire. Matériel et méthodes : il s’agissait d’une étude transversale prospective à visée descriptive menée chez les élèves du lycée classique de Bouaké du à 2013. Un auto-questionnaire a permis de recueillir leurs données étudiées. L’analyse des données a été effectuée à l’aide du logiciel épi-info 6.0. Résultats : Caractéristiques sociodémographiques : parmi les 350 élèves enquêtés 262 étaient de sexe masculin (74,9%) et 88 de sexe féminin (25,1%) soit un sex-ratio de 2,9. Leur âge moyen était de 19,1± 2,05 ans [13ans-24ans]. Ils étaient majoritairement de confession musulmane (52,6%) et résidaient en familles (56,8%). Connaissances sur le VH : la totalité des enquêtés ont entendu parler du VIH/sida et médias était la principale source d’information (54,6%). Les voies de transmission connues par les élèves étaient la transmission sexuelle (98,9%), la transmission sanguine (94,6%) et la transmission mère-enfant (85,7). Le préservatif a été reconnu comme moyen de prévention dans 98,9% des cas, de plus 95% des élèves enquêtés savaient qu’une personne en pleine santé apparente peut être porteuse du virus (%) et le sentiment d’être une personne à risque pour le VIH/sida était exprimé par 51% des élèves. Comportements sexuels : les élèves enquêtés avec une activité sexuelle dans 64,6% des cas. L’âge moyen au premier rapport sexuel était de 16,4 ans. Les 6 derniers mois précédents l’enquête, 22,6% des élèves avaient plus de 2 partenaires sexuels dont 35,4% étaient des partenaires occasionnels. Les élèves utilisaient régulièrement le préservatif dans 51,8% des cas. Parmi les élèves enquêtés 92,6% étaient hétérosexuels et seulement 64% étaient séro-ignorants pour le VIH. Conclusion : les élèves avaient une bonne connaissance sur le VIH surtout sur les voies de transmission du virus et les moyens de prévention de la maladie. Cependant ils avaient de nombreux comportement à risques. Nous recommandons d’introduire dans le programme d’enseignement des cours d’éducation sexuelle.

The record appears in these collections:
UNIVERSITE ALASSANE OUATTARA > UAO Dissertations & Theses > Thèses UAO
BVESRS

 Record created 2019-11-12, last modified 2019-11-13


External link:
Download fulltext
Fulltext
Rate this document:

Rate this document:
1
2
3
 
(Not yet reviewed)

The server encountered an error while dealing with your request.

The system administrators have been alerted.

In case of doubt, please contact bibliotheque@uvci.edu.ci.